Comment éviter que les jeunes soient bouleversés par la couverture médiatique de guerres ou de catastrophes

 

file4611347287108

« Le battage médiatique qui accompagne les événements tragiques, comme les guerres, les actes de terrorisme et les catastrophes naturelles, peut profondément affecter les enfants et les adolescents. Certains d’entre eux y sont particulièrement sensibles et peuvent éprouver de l’angoisse simplement en voyant et revoyant les images à la télévision.

Parents, éducateurs, intervenants des milieux communautaires et de la santé auprès des jeunes peuvent contribuer à diminuer l’anxiété engendrée par ce type de nouvelles en adoptant les mesures suivantes :

  • superviser l’accès aux médias
  • interpréter messages et images
  • atténuer l’impact des médias… »

 

habilomedias.ca

 

 

Le cerveau d’un enfant varie selon la pédagogie qu’on lui applique

 

le-cerveau-d-un-enfant-varie-selon-la-pedagogie-qu-on-lui-applique,M302213

« Regarder des images d’un cerveau d’enfant, par nature plastique et flexible, changer en fonction du type de pédagogie qu’on applique est très impressionnant. »

-chercheuse en neurosciences cognitives affiliée à l’Inserm, Manuela Piazza

telerama.fr