Comment éviter que les jeunes soient bouleversés par la couverture médiatique de guerres ou de catastrophes

 

file4611347287108

« Le battage médiatique qui accompagne les événements tragiques, comme les guerres, les actes de terrorisme et les catastrophes naturelles, peut profondément affecter les enfants et les adolescents. Certains d’entre eux y sont particulièrement sensibles et peuvent éprouver de l’angoisse simplement en voyant et revoyant les images à la télévision.

Parents, éducateurs, intervenants des milieux communautaires et de la santé auprès des jeunes peuvent contribuer à diminuer l’anxiété engendrée par ce type de nouvelles en adoptant les mesures suivantes :

  • superviser l’accès aux médias
  • interpréter messages et images
  • atténuer l’impact des médias… »

 

habilomedias.ca

 

 

Comment prévenir « l’escalade » avec un élève anxieux ou opposant?

shutterstock_84767779-1024x681

« Plusieurs raisons peuvent expliquer l’adoption de comportements dérangeants par un élève anxieux ou opposant. En contexte de classe, il n’est pas toujours facile pour un enseignant d’identifier ces causes et d’intervenir adéquatement, d’autant plus que la formation que ces professionnels de l’éducation reçoivent sur la gestion des comportements et sur la santé mentale chez les jeunes est souvent lacunaire. »

carrefour-education.qc.ca

Le cerveau d’un enfant varie selon la pédagogie qu’on lui applique

 

le-cerveau-d-un-enfant-varie-selon-la-pedagogie-qu-on-lui-applique,M302213

« Regarder des images d’un cerveau d’enfant, par nature plastique et flexible, changer en fonction du type de pédagogie qu’on applique est très impressionnant. »

-chercheuse en neurosciences cognitives affiliée à l’Inserm, Manuela Piazza

telerama.fr

 

Les enseignantes transmettraient leur phobie des maths aux filles?

school.JPG

Selon cette étude, les enseignantes du primaire qui doutent de leurs habiletés en mathématiques pourraient transmettre leurs stéréotypes/craintes/phobies en lien avec cette matière à leurs élèves de sexe féminin..

uchicago.edu

Les médicaments contre le TDAH diminueraient les suicides

thinkstock-suicide-ado

« Contrairement à ce que laisse entendre un avis de Santé Canada diffusé depuis octobre dernier sur ses avertissements en encadré noir (black box warning), le traitement pharmaceutique des enfants aux prises avec un trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH) diminuerait les risques de suicide à l’adolescence. «Nous croyons que l’application de cet avis par les professionnels de la santé pourrait entraîner une hausse des suicides chez ces jeunes, ce qui est contraire à l’effet souhaité», mentionne Alain Lesage, premier auteur d’une lettre publiée récemment sur le site de la revue britannique The Lancet Psychiatry. »

UMontréal.ca

Anxiété et pleine conscience : la pratique en classe

meditation2

Méditer en classe comme une grenouille? Qu’en pensez-vous?

« Depuis les dernières années, une nouvelle vague d’interventions psychosociales connaît un essor important dans le domaine de la recherche scientifique. En effet, les approches basées sur la pleine conscience sont de plus en plus populaires et plusieurs recherches s’attardent à évaluer l’efficacité de ces techniques dans la diminution de l’anxiété auprès de diverses populations. Aussi, ces pratiques sont de plus en plus utilisées en contexte scolaire. »

Cliquez ici.

RIRE