La fatigue cognitive s’empare des élèves

BiblioArchives-LibraryArchives.jpg

« Pour avoir fréquenté les bancs de l’école, nous nous souvenons sans doute comment notre attention diminuait et la fatigue mentale s’installait au fur et à mesure de l’avancement de la journée. Nous avons tous également expérimenté les bienfaits rafraîchissants des récrés, qui nous réveillaient et nous remettaient un peu d’aplomb…

Aussi, les résultats d’une nouvelle étude sur l’évolution de la fatigue cognitive (ou intellectuelle ou psychique) des élèves pourrait sembler “enfoncer des portes ouvertes”, n’était le détail de la quantification exacte de ce phénomène : au cours de la journée, par heure de cours passé, les performances d’un élève décroit de 0,9 %. Mais avec 20 à 30 minutes de récré, celles-ci s’améliorent de 1,7 %. Des chiffres inconnus jusqu’ici. »

science-et-vie.com

Des récréations où tout est permis!

file0001020600488 (1)

En Nouvelle-Zélande, un directeur pousse la liberté à sa limite et ce, avec l’accord des parents. Aucune intervention de la part de l’adulte, à moins d’une demande d’un enfant, et encore… Le jeune sera alors invité à trouver lui-même la solution à son problème. Grimper aux arbres et à la clôture, courir sans chaussures, rouler en vélo ou en planche à roulettes, faire des constructions avec des vieilles planches et des tuyaux de métal… Les appareils électroniques sont permis, mais totalement délaissés. Le directeur affirme qu’il y a une augmentation de la confiance en soi et de l’attention en classe, ainsi qu’une baisse des comportements intimidants et des blessures ou accidents.

Cliquez ici.

SBS.COM

Les garçons sur la cour d’école : jeux physiques versus violence

5168828314_0e87b341b1_o-1024x682

« Par souci de sécurité, une politique de « tolérance zéro » à l’égard des jeux de bataille sur la cour d’école est souvent adoptée dans les écoles primaires. Et si ces « jeux physiques », observés la plupart du temps chez les garçons, n’étaient pas nécessairement synonymes de « violence »? »

Cliquez ici.

RIRE