Des établissements qui changent les choses

image (1)

« Les enfants issus de milieux socioéconomiques défavorisés obtiennent de meilleurs résultats scolaires à 12 ans s’ils ont fréquenté de manière intensive un service d’éducation préscolaire en bas âge. Et il y a plus : en sixième année du primaire, l’écart de réussite scolaire entre les jeunes issus de milieux aisés et ceux issus de familles pauvres disparaît lorsque ces derniers ont fréquenté un Centre de la petite enfance (CPE) avant leur arrivée sur les bancs d’école. Ces conclusions ont été dévoilées en décembre dernier dans un article de la revue scientifique Pediatrics, grâce aux données collectées à travers l’Étude longitudinale du développement des enfants du Québec (ELDEQ). »

Ledevoir.com

 

PRÉVENIR LE DÉCROCHAGE SCOLAIRE GRÂCE À L’ÉCRITURE DÈS LA MATERNELLE

marie-france-congres-2016

« Faire écrire les enfants dès la maternelle permet aux élèves de mieux réussir sur les bancs d’école, selon une récente étude québécoise, ce qui pourrait aider à prévenir le décrochage scolaire. »

Institutta.com

 

La maternelle: la nouvelle 1ère année? (U of Virginia)

téléchargement (19)

En 2010 (vs 1998):
– les enseignantes de maternelle ont des attentes plus « scolaires »
– elles sont plus nombreuses à souligner l’importance de l’apprentissage de l’alphabet et de la prise du crayon (33% de plus qu’en 1998)
– 80% des enseignantes affirment que la lecture doit être enseignée en maternelle (31% en 1998)
– il y a eu une augmentation du nombre des évaluations « formelles » (vs 1998)
– il y a moins d’activités libres et\ou d’ateliers de jeux de rôles, de découverte, d’arts et de sciences

USnews.com

Retarder l’entrée à l’école à 7 ans pour avoir moins de chances de développer un déficit d’attention ou de l’hyperactivité à l’âge de 11 ans?

rtx178p4

« ..les enfants scolarisés à 7 ans ont 73% de chances de moins de développer un déficit d’attention ou de l’hyperactivité à l’âge de 11 ans. Or la capacité d’attention est liée à la réussite scolaire finale. Entrer à l’école à 7 ans permettrait au final de mieux réussir ses études estime T Dee. »

Article en anglais:

Quartz

Résumé en français:

Café Pédagogique

 

Retarder l’entrée à la maternelle jusqu’à l’âge de 7 ans serait bénéfique

imrs

Une nouvelle étude (Stanford University & Centre National de recherches sociales du Danemark) affirme qu’une entrée retardée d’une année réduirait les problèmes d’inattention et d’hyperactivité chez plusieurs enfants. Ce délai permettrait au système de gestion de l’attention et du mouvement d’atteindre une plus grande maturité avant d’être sollicité par les exigences des tâches scolaires.

The Washington Post

Maternelle basée sur le jeu: un désavantage pour certains élèves?

Children in costumes running in field

Pour le jeune enfant avec un trouble d’apprentissage/comportement, le seul fait de jouer ou de pratiquer une activité avec les autres élèves ne serait pas suffisant pour développer des relations sociales; il faudrait plutôt miser sur le travail collaboratif orienté vers un but précis…
Présentant souvent des habiletés sociales déficitaires, ces enfants peineraient à s’intégrer aux jeux/activités des pairs et auraient souvent de la difficulté à établir des liens d’amitié. Cette recherche stipule que lorsqu’ils sont regroupés avec les autres enfants dans des projets structurés visant un objectif commun (projets scientifiques dans cette étude), ces élèves réussissent à créer un plus grand nombre de liens d’amitié.

Cliquez ici.

TIME.COM

Les effets négatifs d’une maternelle trop « scolaire » (2/2)

Unknown_13

Voici un document contenant une série de recherches qui ont mené aux mêmes conclusions que l’article publié précédemment: Les programmes de maternelle « scolaires » amélioreraient certes le rendement des enfants, mais seulement à court terme (1 à 3 ans). À plus long terme, les effets s’amenuiseraient et seraient même parfois renversés! Plus inquiétant, certaines recherches noteraient que des maternelles « scolaires » nuiraient au développement optimal des habiletés sociales/émotionnelles des enfants.

Cliquez ici.

PSYCHOLOGY TODAY