Fermer les yeux pour apprendre

 

human-730204_1920-1024x682

« Des résultats de recherche concluants

Plusieurs recherches montrent les effets positifs d’une telle approche. À titre d’exemple, dans une étude menée en 2008, on a expérimenté les effets des techniques de méditation axées sur la concentration (concentration-based meditation) en contexte de classe. Pour ce faire, on a séparé 56 étudiants en deux groupes. Les étudiants de l’un des groupes étaient amenés à mettre en pratique des techniques de méditation. À la fin de l’expérimentation, les élèves de ce groupe avaient obtenu des résultats scolaires significativement supérieurs à ceux du groupe contrôle (consultez le rapport de recherche).

Une autre étude, dont les résultats ont été publiés dans la revue Psychological Science en 2012, a montré que des étudiants qui avaient pris part à un entrainement de deux semaines axé sur la pleine conscience avaient obtenu de meilleurs résultats à des épreuves de mémorisation et de compréhension en lecture. »

rire.ctreq.qc.ca

Dépister les décrocheurs dès l’enfance

image (1)

« La qualité de la mémoire de travail des enfants d’âge préscolaire serait un bon indice de leur risque de décrochage au niveau secondaire, révèle une vaste étude effectuée chez des enfants québécois. L’étude souligne ainsi l’importance de mener en bas âge des interventions ciblant cette faculté. »

Le Devoir

Mindfulness-based program in schools making a positive impact: UBC study

goldie770x350-2

Un programme de développement de compétences socio-affectives qui enseigne la « pleine conscience du moment présent sans porter de jugement » (mindfulness) aide les élèves à mieux gérer leur stress, améliore leurs résultats en maths, les rend plus optimistes et plus enclins à aider autrui. Les élèves ayant participé au programme étaient également plus appréciés de leurs pairs…

Cliquez ici.

UBC NEWS