Le « looping » et ses bienfaits

151115_4w00h_pascale_chevalier_sn300

« Cette relation enseignant-élève à long terme aurait donc des effets positifs sur les résultats scolaires des jeunes. Roxane Tourigny, dont l’étude de maîtrise portait sur un groupe de 192 enfants, a constaté que ceux qui étaient en classe de « looping » avaient une moyenne légèrement plus élevée que ceux qui changeaient d’enseignant au bout d’une année.

Il y avait des impacts significatifs en faveur du « looping » en écriture et en mathématiques et marginalement significatifs en lecture , soutient-elle, spécifiant que les différences de moyennes oscillaient entre 2 % et 4 %. »

Radio-Canada.ca