PRÉVENIR LE DÉCROCHAGE SCOLAIRE GRÂCE À L’ÉCRITURE DÈS LA MATERNELLE

marie-france-congres-2016

« Faire écrire les enfants dès la maternelle permet aux élèves de mieux réussir sur les bancs d’école, selon une récente étude québécoise, ce qui pourrait aider à prévenir le décrochage scolaire. »

Institutta.com

 

5 actions nécessaires pour relancer le système éducatif québécois

image

« L’urgence de susciter l’audace, de cultiver la détermination et de valoriser la réussite

 

Les pays où les jeunes réussissent le mieux à l’école sont ceux qui, entre autres, expriment des attentes élevées, maintiennent un haut sens des responsabilités quant aux résultats et considèrent l’éducation comme l’élément le plus important de leur histoire actuelle et de leur avenir. Au Québec, il est tout à fait réaliste de concevoir qu’au moins 85 % des garçons et 90 % des filles puissent, avant l’âge de 20 ans, être détenteurs d’un des diplômes du secondaire. Pour qu’il en soit ainsi, il est essentiel que la réussite scolaire devienne, dès maintenant, le premier et le plus important chapitre de notre récit collectif. »

Magazine-Savoir.ca

 

« 48 heures » avec Égide Royer OU ce que devrait être le système éducatif au Québec

image

1) audition à l’assemblée nationale, consultations sur le projet de loi 86 (16/02): http://www.assnat.qc.ca/…/travaux-com…/AudioVideo-62969.html

Article du Journal de Québec sur sa présentation au ministre:http://www.journaldequebec.com/…/donnees-probantes-et-prati…

2) Webinaire sur la réussite scolaire des garçons (17/02):http://www.preca.ca/conference/

Document mentionné par M. Royer (Développer la littératie chez les garçons):http://edu.gov.on.ca/f…/document/brochure/meread/mereadf.pdf

Merci M. Royer!

Échec scolaire : il faut agir dès la maternelle. À 11 ou 12 ans, il est déjà trop tard

EDUCATION-RENTREE

 

« Depuis des années voire des décennies, la question est récurrente : comment combattre l’échec scolaire ? Pour Arlette Bourcier-Mucchielli, professeur retraitée des universités et psychanalyste, auteur de « La prévention de la dyslexie à l’école », si toutes les tentatives ont échoué jusqu’à maintenant, c’est parce qu’elles étaient centrées sur le collège. Or il faut agir bien avant, explique-t-elle. »

L’OBS

 

Lutter contre les difficultés des élèves rapporte plus que ça ne coûte

4862535_6_ddec_des-ecoliers-effectuent-un-exercice-de-lecture_6a71ea05a4a24a8e333af016ef7697af

« Plus d’un quart des élèves de 15 ans affichent de faibles résultats scolaires en mathématiques, en compréhension de l’écrit et/ou en sciences. Lutter contre ces déficiences est coûteux, mais se révélerait rentable à long terme, selon PISA, l’enquête phare de l’OCDE, parue mercredi 10 février. »

Le Monde.fr

Dépister les décrocheurs dès l’enfance

image (1)

« La qualité de la mémoire de travail des enfants d’âge préscolaire serait un bon indice de leur risque de décrochage au niveau secondaire, révèle une vaste étude effectuée chez des enfants québécois. L’étude souligne ainsi l’importance de mener en bas âge des interventions ciblant cette faculté. »

Le Devoir

Repérer des décrocheurs… dès la maternelle

de67bd6b-5f14-4ceb-9e3c-c4a85f85fab5_JDX-NO-RATIO_WEB

« Il est maintenant possible de repérer des décrocheurs potentiels dès la maternelle grâce à un logiciel qui permet d’identifier les élèves à risque.
Ce logiciel a été conçu par Pierre Potvin, expert en matière de décrochage scolaire et professeur à l’Université du Québec à Trois-Rivières. Il y a quelques années, il avait développé un outil semblable pour les écoles secondaires. »

Cliquez ici.

JOURNAL DE MONTRÉAL

Sauter une année scolaire pour lutter contre le décrochage?

safe_image

« Afin d’augmenter la motivation de certains élèves et de lutter éventuellement contre le décrochage, il faudrait permettre à davantage de jeunes doués de sauter une année scolaire.

C’est ce qu’a proposé Françoys Gagné, professeur retraité de l’UQAM en psychologie, lors d’une conférence qui s’est déroulée à Montréal récemment. »

Cliquez ici.

JOURNAL DE MONTRÉAL