Ton destin n’est pas tracé

1189794-quand-on-felicite-enfants-mettant

« C’est ce que Dweck a nommé un état d’«esprit fixe». C’est-à-dire une croyance selon laquelle nos habiletés sont fixées à la naissance et déterminent nos succès et nos échecs.

Les enfants qui se font dire qu’ils sont donc brillants ou talentueux depuis qu’ils sont tout-petits adoptent cet état d’esprit. Et, en grandissant, certains deviennent allergiques aux défis qui pourraient montrer qu’ils ne le sont pas tant que ça. Certains en viennent même à souffrir «d’anxiété de performance», terrorisés à l’idée qu’on réalise leur imposture.

À l’inverse, les personnes qui ont un «état d’esprit de développement» croient que leurs habiletés peuvent être développées. Quand ils échouent, ils n’angoissent pas sur leur manque de talent, mais se disent juste qu’ils n’ont pas assez mis d’efforts ou ne sont pas allés chercher l’aide nécessaire. Et ils recommencent jusqu’à ce qu’ils s’améliorent. »

Lapresse.ca

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s