Ce que la pauvreté fait aux cerveaux des enfants

Ostrander-What-Poverty-Does-to-the-Young-Brain-320

Dès la grossesse et tout au long de l’enfance, grandir dans un environnement où règne la pauvreté est lié à des troubles cognitifs, des troubles de comportement, des troubles de santé physique et mentale… Et l’auteure ne parle même pas des effets de la drogue ou de l’alcool. La promiscuité, le bruit, le logement inadéquat, l’exposition à la violence et les tensions familiales sont suffisants pour nuire au développement du cerveau de l’enfant.

Cliquez ici.

THE NEW YORKER

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s