Personne ne peut faire rouler ce vélo : plasticité cérébrale en action

Comment une expérience originale avec un vélo nous démontre que « connaissance » ne signifie pas toujours « compréhension »; que le cerveau humain est « plastique » ou malléable, surtout chez les plus jeunes et, que les circuits neuronaux non utilisés pendant un certain temps peuvent être réactivés…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s